10 conseils pour bénéficier d’un prêt auto pour mauvais crédit

Avez-vous besoin d’un prêt automobile pour acquérir votre nouvelle voiture malgré votre score crédit ? Bien que vous ayez un mauvais score de crédit, vous pourrez toujours profiter d’un prêt.

10 conseils pour bénéficier d’un prêt auto avec un mauvais crédit ?
Crédit photo : Shutterstock

Vous trouverez ici les 10 conseils à suivre pour bénéficier d’un prêt auto malgré votre score de crédit. 

1. Connaître votre côte de crédit et l’améliorer

Cette étape préalable vous permettra de savoir si la notation de crédit FICO vous considère comme éligible pour le prêt que vous envisagez. Ce dispositif prévoit que sur une échelle de 300 à 850, un score de crédit en dessous ou égale à 580 peut être déclaré mauvais. 

Ce calcul s’effectue sur la base d’éléments se rapportant à votre profile crédit qui tient compte de votre rapidité à payer vos mensualités, du montant de votre prêt, de vos antécédents, etc. Plus vous êtes positif sur votre profil, plus vous disposez de toutes les chances pour obtenir votre prêt auto.

Par ailleurs, vous pouvez améliorer votre score crédit en évitant les vides de vos comptes et les lignes de vos cartes de crédit. Optimisez l’utilisation de vos cartes et évitez d’en prendre de nouvelles. Ceci favorisera l’accord de votre prêteur. 

2. Verser une importante somme comme acompte

Si vous désirez changer votre voiture, le meilleur moyen pour obtenir un autre prêt auto est de payer un acompte sur le précédent crédit. Pour cela, préparez-vous plusieurs mois à l’avance en économisant pour rembourser les intérêts et pour avoir un nouveau ratio dette/valeur au cas où votre cote de crédit est inférieure à la norme. Ainsi, vous gagnerez davantage la confiance de votre débiteur et la chance d’obtenir un taux d’intérêt plus avantageux.

3. Définir des choix favorables au remboursement

Demander un prêt engage votre responsabilité à payer des mensualités régulières avec comme supplément le taux d’intérêt. Vous devez donc pour cela vous préparer en vous renseignant toujours plus sur les pourcentages accordés par les prêteurs automobiles pour les personnes ayant un mauvais crédit. 

De même, fixez intelligemment la somme limite de vos mensualités. Par ailleurs, si vous pensez acheter une voiture d’occasion, veillez à connaître le prix de celle que vous convoitez en lisant le Canadian Black Book. Vous pourrez vous sentir en confiance pendant les négociations. 

4. Rechercher le meilleur prêteur 

Offrez-vous plus de choix en parcourant les différentes personnes ou institutions disponibles :

  • Votre banque ou votre coopérative de crédit

Lorsque vous êtes client d’une banque ou membre d’une coopérative de crédit, vos chances d’obtenir un bon prêt avec un taux d’intérêt plus abordable sont assurées. 

  • Les prêteurs en ligne 

Des moyens de vérification de votre éligibilité aux prêts chez ces fournisseurs de crédit servent de calculatrice et de filtre. Ils déterminent sur évaluation des informations que vous remplissez, si vous êtes le type d’emprunteur qu’ils recherchent avant d’enregistrer votre demande. 

  • Les concessionnaires automobiles 

De nombreux concessionnaires restent ouverts à accueillir de nouveaux clients, quels que soient leurs antécédents de crédit. En effet, des programmes s’initient afin de permettre à plus de personnes d’obtenir des prêts auto selon leurs besoins. Ainsi, vous pourrez, auprès d’un de ces concessionnaires trouver l’opportunité tant rêvée avec un taux d’intérêt très compétitif, car ils s’occupent également de ce détail.  

  • Concessionaires “Achetez-ici, payez-ici”: 

Parmi les plus disposés à offrir des prêts aux personnes à score de crédit faible, les concessionnaires « Acheter ici, payer ici » peuvent donner plus vite leur approbation quoiqu’avec un taux d’intérêt élevé. Toutefois, il importe de se renseigner sur les conditions et les paramètres qui grandiraient les possibilités d’obtenir auprès de ces concessionnaires un prêt auto favorable. 

Considérant que vous ne disposez pas d’un profile emprunteur très recherché et que la procédure d’octroi puisse durer plusieurs jours, préférez des prêteurs qui répondent en moins de deux semaines après évaluation de votre demande. 

5. Vérifier votre préqualification auprès de quelques prêteurs 

Pour gagner du temps, certains prêteurs vous permettent de savoir dans quelles mesures et conditions vous êtes en passe d’obtenir un prêt auto chez eux. Cette procédure vise à vous épargner des attentes de validation des dossiers peu probants. 

En faisant évaluer votre éligibilité auprès de quelques-uns parmi ceux-ci, vous pourrez avoir plus d’informations sur les taux et les critères au nom desquels vous pouvez estimer vos chances d’obtenir un prêt chez l’un ou l’autre d’entre eux.  

6. Signer sur connaissance des conditions définitives

Disposer de toute l’information permet d’éviter certaines surprises comme l’obligation de payer un taux d’intérêt élevé. Lorsque vous obtenez et remboursez votre prêt par le biais d’un courtier, demandez à plusieurs reprises à prendre connaissance de toutes les règles. 

7. Préférer les prêts avec peu de risques

Un prêt auto peut sembler très facile à obtenir malgré votre cote de crédit bas. Néanmoins, par moment rendez-vous à l’évidence que cela peut être trop simple pour être vrai lorsqu’il cache un risque élevé. Ne recourez à des prêts autos à taux d’intérêt importants qu’en dernier ressort, car certains prêteurs peuvent vouloir se servir de votre situation. Cela affaiblit davantage votre score crédit. Ayez donc un coup d’avance en vous renseignant toujours plus.

8. Éviter les prêts auto à durée trop longue

Les prêteurs et les concessionnaires attribuent parfois sur des prêts auto des mensualités peu élevées qu’ils suscitent l’intérêt de plusieurs personnes disposant d’un mauvais crédit. En effet, cette technique s’emploie afin d’offrir à plus de personnes la possibilité d’acquérir la voiture de leur choix.

En fixant des frais mensuels bas, ils voilent le taux d’intérêt prédateur que vous aurez payé à l’échéance : un moyen de faire plus de profits et de vendre les voitures à des prix plus élevés que leurs coûts bruts. Plus un prêt auto est assorti d’une durée courte, plus il est avantageux à son acquéreur.

9. Trouver un cosignataire

Un cosignataire est un parent ou un ami à qui le profil crédit permet d’obtenir un prêt plus facilement. Ce dernier doit donc disposer d’une source de revenu stable et d’une cote de crédit élevée afin d’inspirer la confiance et de réduire les risques pour votre prêteur. En apposant sa signature sur le contrat, il accepte d’engager sa responsabilité au même titre que vous pour répondre à toutes les obligations qui découlent de la dette obtenue.

Avoir un cosignataire vous assure également d’avoir un taux d’intérêt favorable. Honorer vos paiements à temps et régulièrement vous permet d’améliorer sa côte crédit et la vôtre en même temps. Cela renforcera vos liens.  

10. Se prémunir contre toute arnaque

Certaines pratiques peuvent se révéler prédatrices lorsque vous faites un prêt auto avec des services annexes à l’acquisition de votre voiture comme les SAV, les garanties ou même les assurances. 

Veillez à ne pas acheter votre auto auprès d’un débiteur ou d’un concessionnaire qui fixe comme seule condition, l’achat des autres services ou biens accessoires. Ceci vous obligerait davantage à payer des mensualités plus élevées. Vous pouvez vous retrouver dans une telle situation lorsque vous acquérez votre prêt auto chez un concessionnaire « buy-here, pay-here ». Préférez des prêts assortis uniquement des taux d’intérêt avantageux pour améliorer votre cote de crédit. 

Toutes les prédispositions exposées ici vous permettront d’avoir un prêt auto avec un mauvais crédit. En vous informant sur chacune des possibilités qui s’offrent à vous, vous saurez trouver le meilleur prêteur : celui qui fournit des mensualités et un taux d’intérêt abordables.