Demande de prêt auto refusée? Voici ce qu’il faut faire ensuite

Il est possible que votre demande de prêt automobile soit refusée pour diverses raisons. Peut-être que votre cote de crédit ne rassure pas le prêteur ou ce prêt dépasse considérablement vos capacités. Au-delà de ces raisons, d’autres peuvent être aussi la source.

Pour ne plus être confronté à ces problèmes, il est important de dénicher la cause du rejet de votre dossier de prêt en passant en revue votre historique de crédit. Cela vous permettra de savoir ce qui doit être amélioré pour éviter un autre cas de refus.

Demande de prêt auto refusée
Crédit photo : Shutterstock

Pourquoi votre prêt auto a-t-il été refusé ?

Vous disposez de plusieurs manières de connaître les causes du rejet de votre dossier de prêt. La première alternative consiste à interpeller votre prêteur, il pourra vous énumérer les raisons possibles occasionnant le refus. Dans le cas d’une demande en ligne, vous pouvez connaître ces raisons en vous connectant à votre compte. Hormis toutes ces alternatives, contactez le support client et ils vous diront la directive à suivre pour avoir ces informations capitales.

Plusieurs raisons expliquent le refus des demandes de prêt auto. Parmi ces raisons, certaines sont plus fréquentes. Allons à la découverte de ces raisons de rejet.

1-Les erreurs courantes

Un nombre important de requêtes de prêt automobile sont rejetées pour un manque d’informations. La vôtre serait rejetée parce que vous n’aviez pas intégré ces informations importantes :

  • Le remplissage effectif de toutes les sections importantes ;
  • Les informations explicites concernant votre identité, vos revenus, votre travail et l’objectif du prêt ;
  • La correction des réponses.

Méthode pour éviter ces erreurs

Après la rédaction de votre demande et la correction de quelques éventuelles erreurs, sollicitez l’aide de quelqu’un pour qu’il jette un coup d’œil et vous donne son avis. L’homme n’est point parfait et l’erreur est humaine. Ce dernier peut remarquer des erreurs que vous aviez ignorées ou jugées moins importantes. 

2— Les antécédents de crédit

Ils jouent un rôle très capital. Il peut s’agir des comptes en souffrance, des dettes, des faillites antérieures ou des enquêtes liées à votre solvabilité. Ce sont les informations sur lesquelles votre prêteur se base pour savoir si vous êtes solvable ou non. Avec une cote de crédit élevée, le risque à prendre par votre prêteur est moindre.

Méthode pour l’éviter

Analysez d’abord votre cote de crédit. Ensuite, prenez en compte toutes les informations importantes pour votre prêteur avant d’introduire toute demande. Ce faisant, vous pourrez améliorer votre cotre de crédit et mettre toutes les chances de votre côté.

3 –Revenus et antécédents professionnels

Un prêt ne peut pas être accordé à quelqu’un qui est sans emploi ou sans source de revenus stables. Cela représente un risque très élevé pour le prêteur, car dans ces conditions votre degré d’insolvabilité est très élevé. De même, si vous venez d’avoir un nouvel emploi, vous ne pourrez pas être approuvé pour un prêt, car vous n’avez aucune sécurité financière. Le prêt ne pourrait pas non plus vous être accordé si le prêteur remarque que vos revenus ne peuvent pas vous permettre de rembourser le prêt.

Méthode pour l’éviter

Êtes-vous un travailleur indépendant ? Si oui, vous aurez certainement des difficultés à fournir des papiers pour prouver que vous aviez des revenus fiables, car vous vivez de vos missions exécutées. Dans ces conditions, pour ne pas voir votre demande refusée, vous pouvez opter pour un travail régulier, mais à temps partiel. Ce faisant, vous pourriez prouver que vous disposez d’une source de revenus stable et fiable. Il vous est aussi possible d’opter pour une demande de prêt avec une cosignature. 

4— Les autres types de prêts

En plus de s’assurer que vous disposez d’une source de revenus stable et fiable, le prêteur considère un second élément très capital qui est le ratio dette/revenu. Pour être éligible à un prêt, votre ratio doit-être inférieur ou égal à 43 %. Les calculateurs de ratio pourraient vous aider à avoir une idée de votre ratio.

Méthode pour l’éviter

Si vous êtes à plus de 43 % pour ce ratio, pensez à l’améliorer avant de lancer votre requête. Vous pouvez consolider vos dettes en une seule et ainsi simplifier le paiement des mensualités afin d’avoir un ratio plus confortable.

5 –Dette liée à votre carte de crédit

Un taux d’endettement élevé peut faire partie des raisons pour lesquelles votre demande prêt a été refusée. Dans ces conditions, vous utilisez certainement tout votre crédit. Cela impacte considérablement votre score et constitue un handicap à l’acceptation de votre requête de prêt automobile.

Méthode pour l’éviter

Si vous désirez faire une demande de prêt, arrangez-vous pour vous débarrasser de vos dettes antérieures. Vous pourriez établir un budget pour effectuer vos remboursements.

Que devez-vous faire si votre demande de prêt est refusée ?

Vous aviez lancé votre première requête et elle a été rejetée, suivez ces étapes :

  • Identifiez la cause du rejet : rapprochez-vous de l’agence où vous aviez lancé votre prêt, les agents seront disponibles pour vous expliquer les causes de ce refus. Avec ces points clés, vous pourriez déjà connaître quoi éviter dans votre prochaine demande.
  • Renseignez-vous avant de déposer votre demande : le support client des services de prêts est toujours accessible. Vous pouvez le contacter afin de connaître les exigences prises en compte par votre prêteur. Cela vous permet de juger vous-même si votre requête peut être approuvée ou non.
  • Vous disposez à présent des informations nécessaires : intégrez-les de manière rigoureuse dans votre demande pour qu’elle ne soit plus rejetée.

Votre demande de prêt a été rejetée après que vous étiez à un pas d’être approuvé. Pourquoi ?

Être pré-qualifié ne veut pas dire que l’approbation est garantie. Plusieurs facteurs entrent en jeu entre la phase de pré-qualification et celle de l’approbation. 

Le prêt automobile se différencie des autres prêts par cette spécificité. Vous pouvez être pré-qualifié, mais si votre situation inquiète, votre demande ne sera pas approuvée.

Vous pouvez être déjà à 75 % d’approbation. Si un incident financier survient et influence négativement votre bilan, votre requête de prêt sera rejetée.

Comment faire pour ne pas voir votre demande de prêt rejetée encore une fois ?

Éviter le refus de sa requête de prêt, c’est répondre aux éventuelles exigences de votre prêteur dans votre demande. Dans le cas où votre demande serait rejetée, rapprochez-vous du prêteur afin de connaître les insuffisances liées à votre demande. Vous pouvez ainsi les rectifier pour une nouvelle demande.

Il se peut aussi que votre niveau de revenu ne vous rende pas éligible à un tel prêt ou un manque de pièces importantes, il vous faudra remplir ces conditions avant de lancer une nouvelle requête.

  • La vérification des conditions liées au crédit : le prêteur est en assurance quand vous avez un excellent crédit, votre dossier ne doit donc pas avoir des inscriptions négatives. Cela entraîne automatiquement un refus. Votre rapport doit donc être conforme aux demandes du prêteur.
  • La vérification en matière de revenu et d’emploi : si votre condition en matière de travail et de revenus n’est pas en conformité avec les exigences du prêteur, vous avez la possibilité de vous tourner vers un prêteur avec des conditions favorables.
  • Le remboursement de vos dettes en cours : l’assurance que vous donnez au prêteur, c’est votre aptitude à être solvable. Remboursez donc vos dettes antérieures avant de lancer une nouvelle requête.

Le rejet de prêt n’est pas une fatalité, mais vous aurez de l’expérience et une maîtrise plus parfaite des conditions à remplir pour être éligible à un prêt. Analysez bien les problèmes liés à votre dossier afin d’introduire une autre demande de prêt.