7 astuces pour éviter la faillite personnelle

Lors du remboursement d’un prêt, l’on peut se retrouver confronté à une impossibilité de payer qui pourrait amener à déclarer une faillite personnelle. Une telle option occasionne l’exonération totale de vos dettes, néanmoins elle crée des déconvenues qui peuvent se répercuter à long terme sur votre situation financière. Voilà pourquoi il est toujours mieux d’employer de meilleures méthodes de gestion des crédits pour solder votre crédit et soulager sa conscience. Voici quelques conseils pour éviter la faillite.

Comment éviter la faillite personnelle
Crédit photo : Shutterstock

1. Définissez un budget à respecter

En général, définir un budget constitue le fondement des bonnes habitudes financières. Respecter le budget c’est bien organiser ses dettes et limiter ses dépenses. Il s’agit concrètement d’évaluer le montant de votre crédit en général puis de définir la gestion de vos dépenses pour le rembourser. En effet, créer un budget consiste à dédier une somme limite à vos divers besoins importants afin d’éviter le gaspillage et de pouvoir payer normalement vos dettes. 

Pour éviter la faillite personnelle grâce à cette méthode, il vous faudra ranger vos dettes par ordre de priorité puis les rembourser en commençant par celles dont les taux d’intérêt sont plus élevés (cartes de crédits et prêts à plus de 10 %). Pour atteindre rapidement votre objectif, apurez votre solde, payez toujours un peu plus de votre mensualité et évitez les dépenses inutiles. Vous pouvez également ouvrir un compte épargne afin de vous aider à respecter le budget établi par vous-même.  

2. Négociez un arrangement de dettes

Il est bel et bien possible de négocier le règlement de vos dettes par vous-même avec vos prêteurs. Et contrairement à déclarer faillite, cette option vous libère plus vite et vous permet de resserrer les liens avec vos créanciers. Trois clauses sont négociables pour vous faciliter le paiement de vos dettes. Vous pouvez en effet obtenir la réduction de 50 % du solde de vos dettes, une diminution des taux d’intérêt ou une prolongation de la durée du paiement. 

En plus, si vous honorez bien vos paiements après la négociation, votre rapport de crédit ne reflètera pas les détails sur votre incapacité à payer la totalité de votre dette. Cela vous permettra entre autres d’améliorer votre score de crédit. Si vos créanciers vous offrent une réduction de solde, vous pourrez utiliser l’argent supplémentaire pour d’autres fins importantes. Par ailleurs, faites établir par vos créanciers une version écrite de votre accord comme mesure de précaution contre tout recours.  

3. Cherchez des revenus supplémentaires

Si vos revenus ne vous aident pas suffisamment à respecter votre budget, vous avez toujours la possibilité de vous faire plus d’argent afin de rembourser vos dettes et d’éviter de tomber en faillite. Deux options s’offrent à vous pour augmenter vos revenus : la vente des biens qui vous sont peu utiles et les emplois à temps partiel. En plus de votre revenu mensuel, cela devrait pouvoir vous aider à atteindre vos objectifs budgétaires. 

Commencez déjà par établir un inventaire des choses qui ne vous servent pas et qui ont pris un peu de valeur marchande. S’il y en a qui peuvent faire l’objet de vente aux enchères, n’hésitez pas à le mettre sur le marché. Vous pouvez aussi mener quelques activités en ligne. Le freelance est en occurrence une bonne option. Choisissez surtout une activité à temps partiel pouvant vous permettre de gagner immédiatement de l’argent. 

4. Consolidez vos dettes à taux d’intérêt élevés

Lorsque votre dette auprès de votre banque se compose de divers crédits, vous pouvez effectuer leurs paiements en les regroupant en un seul solde. Cela vous aidera beaucoup mieux, surtout si vous avez une cote de crédit bien noté et si vous organisez bien vos finances. Afin de conserver vos bonnes habitudes de remboursement et de repousser tout risque de faillite personnelle, la consolidation de dettes vous permet de réduire le taux d’intérêt. 

Ainsi, vous pouvez recharger vos cartes de crédit et vos autres prêts pour les apurer dans un seul compte, avec un taux d’intérêt unique. Aussi, la consolidation de dettes vous permet de respecter votre budget et d’épargner l’argent supplémentaire afin de réduire le montant de vos éventuels prochains prêts.

5. Faites un dépôt volontaire de vos revenus

Pour vos prêts garantis dont le paiement n’est toujours pas effectif à l’approche du terme, vous pouvez effectuer un dépôt volontaire de vos revenus pour conserver la propriété de votre bien. Cette option consiste à confier vos revenus mensuels à la Cour de Québec afin qu’ils soient utilisés pour payer vos créanciers pour éviter la faillite personnelle. 

Quel que soit votre statut ou votre secteur d’activité, le dépôt volontaire vous permet de régler votre endettement dans un délai plus court. Par ailleurs, il permet d’avoir un taux d’intérêt plus bas. De plus, quel que soit le pourcentage attribué à votre prêt, la Cour du Québec maintiendra à 5 % les intérêts à payer à votre créancier par an. 

6. Faites une proposition de consommateur

La proposition de consommateur est aussi une solution juridique à la faillite personnelle employée par votre syndic. Elle consiste à exposer à vos prêteurs vos possibilités de remboursement afin qu’ils puissent entrer en possession de leur argent. Cette proposition peut-être une réduction de vos dettes ou des taux d’intérêt, ou une augmentation de la durée de paiement. 

Beaucoup de prêteurs préfèrent cette solution à la faillite, car tout au moins ils pourront être payés, quel que soit le délai. Elle empêche également la saisie des biens mis en garantie. Avec l’assistance de votre syndic de faillite et sous l’œil de la loi, vous pouvez donc mieux répondre à vos responsabilités de remboursement selon vos forces ; quoique le seul inconvénient soit la quasi-impossibilité d’avoir un prêt pendant cette période. 

7. Recourez à un syndic de faillite

Face à une faillite personnelle, il importe de faire appel à un ami ou à un parent. Mais il est surtout mieux de recourir également à l’assistance d’un syndic autorisé en insolvabilité. Il s’agit d’une structure qui demeure à votre écoute en vous prodiguant des conseils pour améliorer votre situation. Spécialisé en endettement, votre syndic de faillite s’adapte à vos besoins afin de vous éviter de déclarer toute incapacité de rembourser vos prêts.