Peut-on prendre un crédit sans justificatif bancaire ?

Il devient fréquent de faire des demandes de crédit à la consommation sans justificatif sur le net. Diverses raisons justifient cet état de choses. En effet, les particuliers n’ayant plus le temps préfèrent opter pour les demandes en ligne.

Procédure d’obtention d’un crédit à la consommation sans justificatif
Crédit photo : Shutterstock

Cette préférence s’explique aisément, car il existe plusieurs arguments qui vont en faveur des crédits en ligne. En effectuant une demande de crédit sur le web, vous pouvez facilement avoir accès à un comparatif des offres de crédits et à quelques simulations gratuites. Vous pouvez également avoir accès à des estimations qui vous donnent un aperçu des mensualités que vous aurez à payer. De plus, les fonds vous sont débloqués rapidement et vous n’avez pas besoin de prévoir des frais de dossier ni d’agence pour le traitement rapide de vos demandes. 

Par ailleurs, il existe aussi des services de courtage et des options de souscription en ligne. Tant de raisons qui font que les demandeurs préfèrent ce canal pour soumettre leur demande de crédit.  

Dans quels cas pouvez-vous utiliser le prêt non affecté ?

Un prêt non affecté vous aide à répondre à tous vos besoins. Vous avez la largesse de l’utiliser pour financer n’importe lequel de vos projets, car il s’agit d’un prêt non affecté. Vous pouvez l’utiliser pour acheter des biens, effectuer des travaux des réfections de votre habitation, payer des vacances ou faire face à un besoin urgent et ponctuel.

Malgré, l’année 2020 qui se terminer sur une baisse de la production de nouveaux crédits à la consommation, en France. Les prêts personnels sont encore très populaire avec 11,2 Mds d’euros contractés.[1]

Que retenir du prêt non affecté, une forme de crédit sans justificatif ?

Chaque type de prêt correspond à un type d’usage spécifique. Néanmoins, pour le prêt non affecté, il n’est pas question de s’en servir pour faire face à un besoin en particulier. Ce type de prêt est donc sans justificatif. 

Avec les prêts personnels, par exemple, vous pouvez effectuer des emprunts à hauteur de 75 000 euros sans pour autant être obligé de préciser le but. C’est également le cas du crédit renouvelable. Cependant, les modalités de restitutions sont alors mensuelles ou trimestrielles. 

Ainsi, vous aurez à payer votre dette en des mensualités, et sur quelques mois. Toutefois, la durée de remboursement n’excèdera pas 60 mois. Les crédits non affectés ne vous obligent pas à l’achat d’un bien en particulier. Dans de tels cas, aucun raccordement n’est effectué entre le contrat de crédit et celui d’achat d’un produit spécifique. 

Les taux d’intérêt moyens français des crédits renouvelables, découverts, divers et des nouveaux crédits amortissables restent sur des niveaux inférieurs à ceux enregistrés en zone euro, durant le troisième trimestre 2020.[2]

Qu’en est-il des prêts entre particuliers ?

Il est désormais possible de faire des prêts sans pour autant être contraint d’apporter des justificatifs (vos revenus ou votre situation fiscale). En effet, grâce aux Prêts entre Particuliers, vous pouvez facilement atteindre cet objectif. Le Prêt entre Particuliers vous donne la possibilité d’obtenir un prêt de la part d’un autre particulier. Il s’agit d’une opération qui s’effectue avec l’établissement d’un contrat ou d’une reconnaissance de dettes. 

Provenant des États-Unis, le Prêt entre Particuliers est encore connu sous l’appellation peer-to-peer. C’est une variante du crowdlending qui attire bon nombre de particuliers en France, car elle permet d’avoir facilement un prêt quand le besoin se fait sentir. Vous n’aurez donc pas à rentrer en contact avec un banquier ou à supporter des frais de dossier. Ce type de prêt ne nécessite pas des rendez-vous ou des formalités administratives. La confiance est la seule garantie entre les deux parties. 

Les préalables à connaître pour souscrire à un crédit à la consommation

Tous les crédits auxquels vous souscrivez sont des engagements que vous prenez. Il est donc important d’accorder de l’intérêt à leur restitution dans les meilleurs délais. Vous ne devez donc pas vous mettre dans une mauvaise posture vis-à-vis de votre prêteur. Soyez prévoyant et anticipez les paiements afin d’éviter les imprévus qui pourraient vous empêcher de rembourser votre dette à bonne date. Pour cela, avant de souscrire à un crédit, évaluez au mieux les enjeux qui l’accompagnent et appréciez par vous l’utilité du prêt. 

À cette étape, posez-vous les bonnes questions :

  • le prêt est-il nécessaire ?
  • le besoin à combler est-il utile ou indispensable ?
  • Est-il possible de supporter les mensualités en plus des charges quotidiennes ?
  • Y a-t-il d’autres opportunités ? 

Obtenir des réponses claires et précises à toutes ces questions vous aidera à prendre les bonnes décisions. Après cela, envisagez le prêt s’il s’agit de la meilleure option. Néanmoins, prenez la peine de calculer votre capacité d’endettement. Ce dernier ne doit pas être supérieur à 33 %. 

Par ailleurs, il est à retenir que vous devez faire une demande au préalable. Vous aurez aussi à justifier vos revenus et à montrer à votre société de crédit que vous êtes solvable. Toutefois, évitez de vous lancer dans une telle procédure si vous venez de connaître une suite d’endettement ou de découvert bancaire. 

Comment avoir un microcrédit ?

Si vous n’avez pas des sources de revenus suffisantes, il serait très difficile d’obtenir un crédit. Il s’agit entre autres des règles du système bancaire. Elles pénalisent fortement les demandeurs d’emploi, les étudiants, les personnes du troisième âge, les handicapés et les ménages monoparentaux. Obtenir un prêt en tenant compte de votre condition et de votre statut constitue un vrai casse-tête. 

Cependant, depuis les années 80, une forme de prêt a vu le jour et allège les peines des entrepreneurs. Il s’agit du microcrédit. C’est un prêt qui n’excède pas la barre des 10 000 euros, mais qui permet aux emprunteurs de lancer leurs activités avec moins d’obstacles financiers. Les caractéristiques de ce type de prêt sont les suivantes :

  • Le montant : compris entre 500 à 5000 euros avec possibilité d’élargir jusqu’à 10 000 euros ;
  • La durée : compris entre 6 à 36 mois ;
  • Le taux d’intérêt : compris entre 1,5 à 5 % au plus. 

Un crédit en peu de temps : comment faire ?

Il existe bien des façons d’avoir un prêt en un temps assez réduit. Parmi les options qui s’offrent à vous, on distingue :

  • le courtier spécialisé ;
  • les microcrédits ;
  • les prêts entre particuliers ;
  • etc.   

Toutes ces possibilités passent avant tout par l’introduction d’un dossier personnalisé.

Les conséquences liées à une incapacité à solder un prêt 

Si vous n’arrivez pas à solder un crédit, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pourrez obtenir un allègement momentané des intérêts ou un échelonnement des mensualités à payer. Ce faisant, vous bénéficierez d’un délai supplémentaire pour restituer le montant emprunté. Ce délai n’excèdera pas deux ans, mais il vous permettra d’avoir une plus grande marge de manœuvre pour faire face à vos dettes. 

Si rien n’est fait pour solder vos dettes, vos prêteurs peuvent facilement intenter des actions en justice afin de vous inciter à prendre vos responsabilités. Dans ce cas, vous n’aurez plus de délai pour solder. De plus, votre défaillance sera inscrite dans les livres de la banque de France pour une durée de 5 ans.

Références: