micro prêt

Micro prêt

Les micro prêts sont destinés aux personnes ayant des difficultés à accéder au système classique de financement. En effet, certains critères ne leur permettent pas de bénéficier de ce privilège. Il s’agit entre autres des critères liés à l’âge, à la situation financière ou au score de crédit. Découvrons ensemble, à travers ce contenu, les avantages et inconvénients liés à un micro prêt.

Qu’est-ce qu’un micro prêt ?

Pour alléger la procédure d’obtention de prêt pour certaines couches des populations, un dispositif plus indulgent et flexible est mis en place : le micro prêt. Ce dernier permet à ceux qu’il juge éligibles de bénéficier de prêts sans pour autant avoir à traverser les procédures lourdes et contraignantes au préalable. Par le biais d’un micro prêt, il n’est possible que de bénéficier de petites sommes avec une échéance de restitution assez restreinte également. Ce service est un ultime recours pour les personnes en situation de précarité avérée. Il permet aux bénéficiaires de faire face à certaines charges quotidiennes telles que les factures et les frais médicaux en l’absence d’assurance maladie. Les micro prêts peuvent aussi servir à démarrer une activité pourvoyeuse de devise. 

Les micro prêts ont la particularité de ne demander presque aucune contrepartie pesante à ses ayants droit. Ils permettent aux exclus du système bancaire de profiter d’un concours financier. C’est donc un service très apprécié qui favorise le développement des micro-projets. Ce type de prêt est assez populaire dans les pays développés. Ils constituent un excellent moyen pour motiver les porteurs d’initiative de développement à la base et susciter des concepts novateurs pour le bien des populations de ces pays. Ceci dit, il est tout au moins exigé de la part d’un bénéficiaire de micro prêt de fournir des justificatifs attestant qu’il possède bel et bien un emploi et qu’il n’est pas en ruine. Cette exigence est la seule garantie pour jouir d’un micro prêt.

Les avantages des micro prêts 

Les micro prêts présentent quelques avantages qu’il importe de souligner ou de rappeler. Ces derniers sont les suivants :

  • Capacité de paiement dans le temps : le micro prêt vous donne la possibilité d’avoir rapidement des compléments financiers pour faire face à vos besoins en investissement. La durée de restitution d’un micro prêt est généralement comprise entre 12 et 60 mois. Autrement dit, vous n’aurez aucune difficulté à solder dans le temps le montant que vous auriez emprunté justement parce que les délais de restitutions sont très appréciables. Sachant déjà ce que vous auriez à rembourser par mois, il vous sera plus facile d’établir un plan adéquat. 
  • Grande polyvalence : l’usage que vous ferez du micro prêt que vous obtiendrez ne dépendra que de vous. Vous êtes libre de l’investir dans n’importe quel domaine d’activité. Néanmoins, il est fréquent de noter chez les demandeurs du prêt des finalités comme la rénovation d’un logement, le paiement de certaines charges (factures, frais médicaux, besoins vitaux…) ou le lancement d’un business lucratif. 
  • Construction de crédit : le remboursement du prêt contracté doit être effectif de façon mensuelle. Si vous êtes assidu et très régulier dans le paiement mensuel, vous améliorerez certainement votre côte de prêt et il vous sera plus facile d’avoir des prêts de cette nature à l’avenir. 
  • Des décisions rapides : les micro prêts vous permettent de répondre à des besoins ponctuels et imprévus. En effet, il vous faudra au maximum une semaine pour rentrer en possession des fonds. Avec les demandes faites en ligne, il est possibilité de recevoir des décisions rapides et les fonds dans les meilleurs délais.
  • Pas de garantie : bon nombre de micro prêts n’exigent aucune garantie. De plus, ils ne sont pas garantis. En cas de non-restitution, vos biens ne pourront pas être saisis. Cependant, vous pourrez faire l’objet d’un recouvrement ou d’une poursuite.

Les inconvénients des micro prêts

Certains facteurs représentent des inconvénients aussi pour les micro prêts. Nous avons :

  • Cumul inutile de dettes : les usages que vous ferez avec l’argent ne sont pas limités. Ainsi, il est donc possible que vous fassiez un prêt pour répondre à un besoin inutile. Vous aurez d’énormes dettes qui vous seront difficiles à solder. Pour éviter de telles situations, les prêteurs se donnent la peine d’évaluer vos dépenses de même que vos dettes.  
  • Les frais d’intérêt pesants : certes, il vous sera possible de rétrocéder le montant emprunté sur plusieurs mois. Mais ceci n’est pas sans oublier le fait qu’il vous faudra faire cette restitution d’un supplément qui sera défini par les taux d’intérêt. Vous pourrez vous retrouver à rembourser un prêt avec un intérêt compris entre 6 % et 36 %.
  • Dégâts générés par le crédit à court terme : pour avoir un micro prêt, vous devez faire l’objet d’une enquête en profondeur sur vos antécédents. Votre cote de crédit baissera à coup sûr ; ce qui n’est pas en votre avantage. Aux yeux des prêteurs, vous serez considéré comme à risque. Toutefois, si vous êtes consciencieux, vous pourrez rapidement faire remonter votre cote de crédit. Cela vous demandera un peu plus d’assiduité et d’organisation de sorte à restituer intégralement ce que vous devez. 
  • Autres frais : des frais annexes sont aussi liés au mode de restitution du montant obtenu par micro prêt. Vous devez rétrocéder ce que vous aviez pris dans le délai qui vous sera imparti. Si vous êtes en avance, ou même si vous payez en retard des pénalités vous seront appliquées. Ces excédents compensent les manquants que les prêteurs ont à cause des taux d’intérêts très bas qu’ils appliquent. Toutefois, il est à noter que les frais liés aux anticipations sont extrêmement rares.
  • Frais d’émission : quelques fois, vous pourrez être amené à supporter certains frais pour que votre requête soit traitée et analysée. Il peut arriver même qu’on vous demande de les payer à l’avance et cela peut être contraignant. Pour bénéficier d’un prêt sans avoir à payer des frais d’émission, il vous faudra avoir une cote supérieure ou égale à 660.
  • Les garanties : les prêts qui ne demandent aucune garantie peuvent être demandés par des personnes ayant une cote de crédit au moins 585. En dessous de ce seuil, les prêteurs demandent une garantie. C’est une précaution qui met à l’abri le prêteur en cas de non-restitution du montant qu’il aurait octroyé. 

Comment faire la demande d’un micro prêt ?

La procédure pour l’obtention d’un micro prêt est rendue plus accessible avec les avancées technologiques actuelles. Ainsi, il est possible d’entamer ladite procédure sans avoir à se déplacer au préalable. Grâce à internet, il est plus simple et plus facile de faire une demande de prêt. Cependant, il faudra remplir un formulaire de demande et suivre toutes les instructions jusqu’à la finalisation du dossier. 

Pour le remplissage du formulaire, certaines informations indispensables concernant le bénéficiaire sont demandées. Il s’agit de l’identité complète, de l’emploi et des informations bancaires du demandeur. À partir de là, une petite analyse de la demande ainsi soumise sera effectuée afin de valider ou d’opposer un refus à cette dernière. Il est à noter qu’aucun frais ne devrait être versé avant d’obtenir une suite à un micro prêt. 

Close Bitnami banner
Bitnami