Télémarketing

En général, le télémarketing est défini comme la vente de biens et de services : de magazines jusqu'à un foyer en passant par des services de nettoyage de tapis, de l'encre en poudre pour photocopieur, et même de la sollicitation de dons caritatifs par téléphone.

Les Canadiens peuvent maintenant s'inscrire à la Liste nationale des numéros de télécommunication exclus (LNNTE) qui leur permet de réduire le nombre d'appels des télévendeurs qu'ils reçoivent et protéger leur vie privée. Les Canadiens peuvent aussi formuler une plainte au sujet de télévendeurs qui contreviennent aux règles de la LNNTE, en communiquant avec les responsables de la LNNTE par le biais de leur site Web ou par téléphone.

L'Association canadienne du marketing offre le Service d'interruption de sollicitation qui permet aux consommateurs de limiter la quantité de publicité postale qu'ils reçoivent. Veuillez visiter http://online.the-cma.org/french/ afin d'obtenir plus de renseignements au sujet de ce service. Ces deux services sont offerts gratuitement.

Pratiques de télémarketing frauduleuses

Bien que de nombreuses entreprises honnêtes vendent par téléphone, un nombre croissant d'entreprises malhonnêtes font de même.

Pour signaler les pratiques de télémarketing frauduleuses, vous pouvez communiquer avec le Bureau de la concurrence ou le bureau d'information aux consommateurs de votre province ou territoire. Vous pouvez également communiquer avec le Centre antifraude du Canada, le centre d'appel antifraude du Canada. Vous pouvez aussi vous renseigner au sujet des escroqueries et trouver des conseils sur la façon de les reconnaître et de les éviter sur le site de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Conseils pour un magasinage sécuritaire par téléphone

  • Si l'on vous dit que vous avez gagné un prix, ne vous engagez pas à faire un achat et ne payez aucuns frais supplémentaires pour le recevoir.
  • Conservez toujours en dossier la raison sociale, l'adresse et le numéro de téléphone de l'entreprise en cause, la liste des produits commandés, la date de votre achat, le montant que vous avez payé (y compris l'expédition et la manutention) et le mode de paiement.
  • Prenez en note la date de livraison promise.
  • Si l'on vous dit que la livraison accusera un retard, inscrivez dans vos dossiers la date de cet avis et la nouvelle date de livraison, le cas échéant.

Prudence et bon sens

  • Ne vous sentez pas obligé d'acheter immédiatement ou sans avoir toute l'information nécessaire.
  • Quand une offre semble trop belle pour être vraie, pensez-y bien avant de l'accepter.
  • Magasinez et comparez les coûts et les services.
  • Renseignez-vous auprès du bureau d'éthique commerciale ou du bureau d'information aux consommateurs de votre province ou territoire si des plaintes ont été déposées contre l'entreprise.
  • Même si vous vous êtes inscrit sur la Liste nationale de numéros de télécommunication exclus (LNNTE), les organisations caritatives enregistrées peuvent encore vous téléphoner pour solliciter des dons, et certaines autres organisations, comme les entreprises de sondages, les partis politiques et les journaux offrant des abonnements, peuvent également continuer de communiquer avec vous. De plus, si vous avez fait affaire avec une entreprise au cours des 18 derniers mois, on considère que cette entreprise a un lien avec vous et qu'elle a le droit de vous téléphoner.
  • La documentation trompeuse concernant des prix gagnés peut constituer une infraction en vertu de la Loi sur la concurrence. Pour signaler ce type de documentation, communiquez avec le Bureau de la concurrence.

Hameçonnage vocal

L'hameçonnage vocal survient lorsqu'une entreprise frauduleuse se sert de la technologie appelée voix sur IP (VoIP) et du téléphone pour faire croire aux consommateurs qu'elle est une entreprise légitime en espérant leur soutirer des renseignements personnels. À titre d'exemple, certaines personnes peuvent prétendre appeler de la part d'un gouvernement, d'institutions financières ainsi que de services de vente aux enchères en ligne et leurs systèmes de paiement.

Dans la plupart des cas d'hameçonnage, les fraudeurs préparent un message enregistré en camouflant leur véritable identité : celle qui apparaît à l'afficheur lorsque le consommateur reçoit l'appel correspond à l'identité d'une organisation officielle. Le message oriente les utilisateurs peu méfiants vers un autre numéro de téléphone, où on leur demande d'entrer des renseignements personnels au moyen du clavier téléphonique. Les criminels volent ces renseignements en convertissant les tonalités en format numérique.

L'hameçonnage vocal cible des données numériques comme les numéros de carte de crédit, les numéros d'identité personnelle (NIP), les numéros d'assurance sociale (NAS), les dates de naissance et les numéros de comptes bancaires.

Savoir que ces pratiques frauduleuses existent est la meilleure forme de protection. Alors, méfiez-vous toujours des communications non sollicitées. Ne fournissez jamais de renseignements personnels au téléphone et ne vous fiez pas uniquement à la fonction d'identification de l'appelant comme preuve de l'honnêteté d'une organisation.

Vous trouverez plus d'information sur l'hameçonnage vocal en consultant la rubrique Escroqueries du site Web de la Gendarmerie royale du Canada.

Avez-vous trouvé ce site utile?
Icon:Question ou commentaire Question ou commentaire
Avis importants