Rénovations domiciliaires

Les projets de rénovations modestes et simples sont des mirages. Le processus exige du temps et des efforts, sans compter le désordre qu'il entraîne. Toutefois, votre satisfaction n'aura d'égal que le soin et le temps que vous consacrerez à la planification de la rénovation.

  • Évaluez vos propres compétences et le temps que vous pouvez consacrer au projet. Vous serez ainsi mieux en mesure de demander une aide adaptée à vos besoins. Les services offerts vont des projets clés en main dirigés par un architecte ou un entrepreneur général à l'aide ponctuelle d'un ouvrier autonome.
  • Dressez une liste complète et détaillée des rénovations que vous voulez effectuer. Si vous changez quelque chose au beau milieu du projet, les coûts changeront en conséquence.
  • Renseignez-vous à propos des permis nécessaires auprès du service municipal d'inspection des bâtiments avant de commencer le travail (c'est à vous de le faire, à moins d'entente contraire avec le fournisseur) et des inspections qui devront être faites au cours des travaux ou à la fin de ceux-ci. Renseignez-vous également auprès de votre assureur au sujet des primes d'assurance additionnelles susceptibles de se rattacher à la rénovation et qui pourraient faire augmenter les coûts.
  • Dressez une liste de fournisseurs éventuels. Demandez à vos proches, amis et voisins, et aux associations de gens d'affaires de la région de vous en recommander.
  • Certaines organisations professionnelles, comme les associations de constructeurs, fournissent une liste de spécialistes en rénovation.
  • Demandez au bureau d'éthique commerciale ou à l'association de gens d'affaires de votre région si des plaintes ont été portées contre l'entreprise que vous aimeriez engager.
  • Téléphonez à au moins six fournisseurs pour organiser au moins trois entrevues.
  • Demandez des références et vérifiez-en la validité.

Pourquoi rénover?

  • Rénovations de mode de vie : Ce type de rénovation peut comprendre la construction d'un solarium pour le plaisir, ou la conversion d'un grenier inutilisé en espace habitable pour répondre à vos besoins évolutifs.
  • Projets de modernisation : Ce type de rénovation vise habituellement l'enveloppe ou les systèmes mécaniques de votre maison. À titre d'exemples, l'amélioration de l'isolation, le remplacement de la fournaise ou l'installation d'un nouveau revêtement.
  • Entretien et réparation : Ce type de rénovation peut comprendre le calfeutrage des fenêtres, la pose de nouveaux bardeaux sur le toit ou le remplacement des gouttières.

La planification préalable est la clé de rénovations réussies. Obtenez les résultats escomptés en effectuant la rénovation correctement la première fois. La Société canadienne d'hypothèques et de logement offre une série de feuillets documentaires sur différents sujets liés à la rénovation pour vous aider à planifier, à évaluer et à éviter les surprises.

Choisir un fournisseur

Les entrevues sont des conversations à deux sens. Le fournisseur devrait vous poser beaucoup de questions sur ce que vous voulez. Vos questions devraient porter sur son expérience de travaux semblables ainsi que sur la durée des travaux, les étapes à franchir, le recours aux sous-traitants et les permis nécessaires.

La plupart des gens de métier doivent être certifiés (plombiers, électriciens, etc.). Assurez-vous que la personne ou l'entreprise que vous engagez est certifiée. Vérifiez les références. Parlez à quelqu'un qui a récemment fait faire une rénovation ou communiquez avec le bureau d'éthique commerciale ou l'association des constructeurs domiciliaires de votre région.

Il est recommandé d'obtenir quelques estimations pour un même travail, tout en s'assurant que chaque fournisseur établit son estimation selon les mêmes spécifications afin de pouvoir comparer des pommes avec des pommes. N'acceptez pas que le fournisseur vous fasse un prix durant l'entrevue. Demandez-lui plutôt de vous envoyer une estimation écrite de tous les coûts, y compris la main-d'œuvre et tous les frais supplémentaires. Lisez bien l’estimation pour vous assurer qu'il contient toutes les taxes applicables et renseignez-vous au sujet d'une assurance de responsabilité civile ou de l'indemnisation des accidentés du travail qui pourrait être nécessaire. Passez en revue attentivement toutes les estimations. Elles devraient indiquer les grandes lignes du projet et fournir au moins une ventilation partielle des coûts.

Travail au noir

L'économie souterraine nuit à l'ensemble des Canadiens. L'économie souterraine diminue la compétitivité des entreprises et des travailleurs parce qu'elle procure un avantage injuste et illégal à ceux qui ne respectent pas les lois fiscales canadiennes. Pour les consommateurs, payer « sous la table » pour des travaux ne constitue pas une meilleure affaire. Si vous payez comptant, vous n'avez pas de garantie, ni recours dans le cas d'une mauvaise qualité d'exécution et vous risquez d'être tenu responsable en cas de blessures provoquées par un accident qui pourrait survenir sur votre propriété.

Comment vous protéger

Avant d'engager quelqu'un, posez beaucoup de questions. Assurez-vous qu'un contrat écrit soit en place et demandez des preuves d'adhésion à un régime d'indemnisation des accidents du travail ou d'une assurance-responsabilité privée équivalente pour couvrir les blessures et tout dommage qui pourraient se produire à votre domicile. Vous serez ainsi protégé de toute responsabilité de blessure dans votre maison, et de tout dommage à votre maison, et à l'équipement de l'ouvrier.

Le contrat

Ne signez jamais un contrat avant de l'avoir lu entièrement et d'être satisfait de toutes les conditions qu'il contient et d'être certain que le fournisseur soit capable de répondre à vos besoins. Demandez au fournisseur d'inclure une description détaillée du travail à faire ainsi que les renseignements relatifs aux produits, au fabricant, à la dimension et à la couleur des matériaux et des appareils à installer. Il est également recommandé d'inclure les numéros de produit pour des articles comme un tapis, les tuiles, les revêtements de comptoir et les revêtements de sol en bois franc, par exemple. Plus il y a de détails dans le contrat, moins il y a de possibilités d'erreurs. Ne laissez jamais le fournisseur commencer les travaux avant d'avoir lu attentivement, compris, accepté et signé le contrat. (Consulter aussi la rubrique « Contrats » du présent guide afin d'obtenir d'autres conseils sur la signature de contrats.)

Le contrat devrait inclure les renseignements suivants :

  • la nature et l'envergure des travaux à effectuer;
  • les responsables de l'exécution des travaux (y compris une liste des sous-traitants et des précisions sur qui devra les payer et à quel moment);
  • les responsables de la commande et du paiement des matériaux;
  • les responsables de l'obtention des permis;
  • le coût total;
  • le pourcentage du dépôt si nécessaire (semble-t-il raisonnable);
  • les dates de début et de fin;
  • les responsables du nettoyage à la fin des travaux;
  • le numéro de l'entreprise ou de TPS/TVH de l'entrepreneur;
  • les nom et adresse de l'entrepreneur, ainsi que vos nom et adresse.

Lorsqu'il s'agit de rénovations majeures, joignez au contrat une liste des modules de travail. Si des travaux supplémentaires sont ajoutés, faites en sorte que le contrat original soit clairement modifié. Joignez au contrat une liste des modules et un échéancier. Le contrat devrait toujours comprendre un calendrier des paiements. Faites le moins grand nombre de paiements possible et consultez la loi sur le privilège de construction de votre province ou territoire. La loi peut exiger que vous reteniez un pourcentage du paiement jusqu'à l'achèvement substantiel des travaux. On vous demandera de signer un certificat d'achèvement, mais ne le faites pas avant que les travaux ne soient terminés à votre satisfaction. Renseignez-vous auprès du bureau d'information aux consommateurs provincial ou territorial de votre localité.

Consultez le site Web Par écrit, s'il vous plaît, géré par l'Association canadienne des constructeurs d'habitations, pour en apprendre davantage sur l'embauche d'un entrepreneur.

Réparations par des ouvriers itinérants

Il arrive que des ouvriers offrent leurs services à domicile en promettant des aubaines pour la réfection du toit, le pavage de l'entrée d'auto ou l'inspection du système de chauffage, sous prétexte qu'ils sont « dans le coin ». Ils insistent généralement pour que vous signiez le contrat immédiatement afin de bénéficier du prix spécial.

Il s'agit d'une technique de vente à pression. Ne vous y laissez pas prendre.

Le vendeur pourrait vous demander un dépôt pour ne jamais revenir ou réalisera peut-être des travaux de qualité inférieure. À moins que vous n'ayez des références au sujet de l'entrepreneur de personnes en qui vous avez confiance, vous ne saurez pas vraiment ce que vous achetez avant qu'il ne soit trop tard. (Consulter la rubrique « Vendeurs itinérants » du présent guide pour obtenir plus d'information.) Si vous pensiez faire exécuter ces travaux de toute façon, demandez au vendeur des références dans la région. Obtenez également des estimations d'autres fournisseurs.

Il se peut que les autorités de votre province ou territoire exigent des vendeurs itinérants qu'ils soient cautionnés et qu'ils détiennent un permis, et qu'elles prescrivent une période de réflexion pendant laquelle vous pouvez annuler le contrat, peu importe la raison. Communiquez avec le bureau d'information aux consommateurs de votre province ou territoire pour obtenir plus d'information.

Conseils en matière d'environnement aux consommateurs responsables :

Le chauffage peut représenter plus de la moitié de vos dépenses énergétiques domiciliaires. Selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), cela représente plus de 17 pourcent de l'énergie consommée au Canada. Vous pouvez réaliser d'importantes économies en achetant une maison éconergétique ou en rénovant à l'enseigne de la conservation d'énergie.

Avez-vous trouvé ce site utile?
Icon:Question ou commentaire Question ou commentaire
Avis importants